Marché auto : ça bouge !


Marché auto : ça bouge !

Depuis le durcissement des normes en faveur de l'environnement, le monde de l'automobile est en pleine mutation. Les particuliers recherchent des voitures pratiques à usage familial et les entreprises se tournent vers des solutions toujours plus économiques tout en respectant la tendance qui désormais privilégie le confort et l'écologie. Petit résumé de la situation.

 

La tendance est claire. On observe un net recul du véhicule diesel au profit des véhicules essence et hybride. Les tests de contrôles au regard des émissions de CO2 sont désormais beaucoup plus poussés et les restrictions de circulation dans les grandes villes pendant les pics de pollution obligent les particuliers à changer leurs habitudes.

« Il en est de même pour les entreprises, qui modifient peu à peu le profil de leur parc auto au profit des véhicules essence ou hybride essence, souligne Laurent Chagnon, directeur commercial de BPCE Lease. Mais, pour les loueurs comme BPCE Car Lease avec une clientèle professionnelle qui roule en moyenne 30 000 km par an, le diesel reste encore majoritaire. »

 

Electrique et hybride : quid ?

Même si la tendance de fond est favorable au véhicule électrique, ce marché ne représente actuellement qu'un infime pourcentage des commandes de BPCE Car Lease. Pour les locations longue durée, l'offre de recharge de ces véhicules reste un inconvénient. Toutefois les constructeurs s'activent autour de trois axes d'amélioration : l'autonomie, le développement du nombre de points de recharge et le système de récupération des batteries. Parallèlement, un changement de comportement des usagers en faveur de l'écologie profite au véhicule essence et à l'hybride essence. Depuis plusieurs années, Toyota propose une gamme hybride essence très compétitive qui se développe aux dépens du diesel. De son côté, BPCE s'empare aussi du sujet en développant des offres Vertes pour les véhicules électriques et des véhicules hybrides.

Vers une voiture « mieux finie »

Le véhicule conserve un côté passionnel en France. Les usagers recherchent un véhicule à la fois confortable et sûr tout en étant adapté à la circulation dans les grandes villes. La tendance n'est plus d'avoir la voiture la plus grosse, mais une automobile mieux finie. Du côté des entreprises, trois facteurs sont pris en compte : le budget, l'attente des collaborateurs et l'image de marque de l'entreprise. Se montrer écoresponsable devient maintenant indispensable. Par exemple, Natixis et ses filiales roulent depuis 3 ans uniquement avec des véhicules essence ou hybride essence.

La LLD marque des points

Depuis quelques années, la location longue durée progresse et un véhicule professionnel sur trois est financé par ce biais.

« On observe cette tendance en particulier pour les véhicules de fonction qui sont remplacés régulièrement, ce qui permet de rouler constamment avec des véhicules récents et entretenus », fait remarquer Laurent Chagnon.

 

C'est aussi une solution économique pour l'entreprise grâce aux services attachés aux véhicules comme l'entretien, la maintenance, l'assistance, le changement des pneumatiques, l'offre d'un véhicule de remplacement en cas de panne et la gestion du carburant ainsi que la prise en compte de l'assurance du véhicule. De son côté, le crédit-bail possède de nombreux atouts. Ainsi, pour un véhicule utilitaire qui est aménagé avec beaucoup d'équipements, pouvoir acheter le véhicule en fin de bail reste une solution intéressante pour le client.

Et 2021 ?

Avec les nouvelles normes de contrôles pour les émissions de CO2 et les amendes prévues à partir de 2021, le marché des véhicules électriques et hybrides va être amené à se développer. On peut s'attendre à plus de concurrence, ce qui entraînera probablement une baisse des prix. Une bonne nouvelle pour les entreprises et les particuliers.


Share